Aujourd’hui, je vais te parler de confiance en soi

Avant toute chose, te reconnais-tu dans un ou plusieurs des critères suivants ? Si oui, la suite de l’article te sera une ressource précieuse !

  • Tu n’es pas très tendre avec toi-même, tu te juges facilement
  • Tu utilises fréquemment, pour te parler à toi-même, des “Je suis nul.le” ou encore “Je suis bête”
  • Tu te trouves plus facilement des défauts que des qualités
  • Tu ressens le besoin de te justifier face aux autres
  • Tu as du mal à t’affirmer
  • Tu as du mal à dire non, à refuser,
  • Tu es très exigeant.e envers toi-même
  • Tu as du mal à accepter et gérer tes émotions
  • Tu as un fort besoin de contrôle
  • Tu n’es pas à l’aise avec le regard des gens
  • Tu as des difficultés à trouver ta place
  • Tu te sens parfois comme “moins intelligent.e”, “moins drôle” que les autres 
  • Tu as peur de faire de nouvelles choses, de sortir des sentiers battus
  • Tu as peur de l’échec

Voilà quelques exemples typiques des personnes qui manquent de confiance en eux ! Pas de panique, si c’est ton cas, ça se travaille. Mais avant de te livrer quelques clefs pour gagner en confiance en toi, une petite définition s’impose.

La confiance en soi, késako ?

Tu as confiance en toi si tu crois en tes capacités, en ton potentiel de réussite et si tu n’as pas peur d’être toi à chaque instant de ta vie. Les origines d’un manque de confiance en soi sont diverses même si l’éducation et les événements de vie traumatiques en sont les principales causes. Un enfant, qui entend, pendant son enfance, “tu es nul”, “tu n’arriveras à rien dans la vie”, grandit avec cette croyance qu’il finit par intérioriser et faire sienne. Un enfant, qui ne peut exprimer ses ressentis, ses émotions, refoulera ses sentiments en pensant qu’ils ne sont pas importants, qu’ils ne servent à rien. Plus tard, certains événements peuvent faire diminuer la confiance en soi comme le harcèlement, les échecs, les deuils, ou encore les situations où on impose une soumission à l’autre (abus sexuels, abus de pouvoir). Tout cela laisse des traces pour longtemps et nous enferme dans un Moi qui ne nous caractérise pas et qui ne nous rend pas heureux. Filliozat évoque dans son livre « Trouver son propre chemin », qu’”il n’y a pas plus grande urgence que d’être soi-même à chaque instant” pour vivre enfin heureux. Alors prends confiance en toi et envole toi, sois enfin cette personne qui se cache en fond d’écran de ta vie.

Voici quelques pistes pour (re)prendre confiance en toi

Car oui, la confiance, que tu as en toi, n’est pas un trait stable de ta personnalité bien au contraire ! Tu peux la développer !

1) pour gagner en sécurité intérieure :

  • pratique la méditation de pleine conscience ;
  • reconnecte toi à ton enfant intérieur ;
  • autorise toi les rires, la joie ;
  • dessine, colorie ;
  • danse ;
  • marche en pleine nature ;
  • reconnecte toi à tes sens, mange les yeux bandés par exemple !

2)  pour te prouver que tu as le droit d’être différent.e, que tu es un être unique :

  • adopte un look différent du commun des mortels, tu veux des couleurs dans ta vie, mets les !
  • accorde toi le droit de changer d’avis, à la boulangerie, par exemple, demande une baguette pas trop cuite, puis ravise toi et sors sans rien acheter ;
  • au restaurant, sors du menu classique « entrée-plat-dessert » et prends deux entrées ;
  • tu es en groupe et ton avis diverge de celui des autres, dis le, argumente, entends la position des autres mais défends la tienne, ton avis est tout aussi précieux que celui des autres ;

3) pour avoir confiance en tes compétences et ta réussite :

  • fais la liste de tes 5 plus grandes réussites (ne me dis pas que tu n’en trouves pas, c’est impossible) : un exposé à l’école, un diplôme, ton permis, une grossesse, un accouchement, un entretien d’embauche, une mission au boulot, l’intendance de ton foyer, monter un meuble seul.e, garder ton calme quand tu es face à des c***, etc. Bref ! Je suis sûre que tu peux en trouver. Et quand c’est fait, tu reprends chaque réussite et tu notes les qualités et les compétences dont tu as fait preuve
  • utilise les affirmations positives : écris une phrase positive, courte et au présent sur une petite feuille, par exemple, “j’ai confiance en moi, je crois en ma réussite” et lis la en faisant “comme si c’était vrai” plusieurs fois par jour. Le “comme si” se transformera en une attitude beaucoup plus confiante et naturelle (à faire pendant au moins trois semaines même si tu peux déjà voir des effets sur ta confiance en toi au bout de quelques jours seulement)
  • évite la procrastination, c’est l’ennemi de la confiance en soi. remettre à demain te renvoie l’image que tu n’es pas capable (je te parle pas de la vaisselle, ça on s’en fiche, enfin moi en tout cas). Tu as envie de découvrir de nouvelles choses ? Tu prends ton téléphone et tu appelles une association sportive ou culturelle pour t’inscrire par exemple. Agir est la meilleure façon de développer ta confiance en toi.
  • vise la progression et non la perfection. Prends le temps de gravir les étapes de tes projets pas à pas et savoure chaque instant. Ne te compare pas aux autres mais uniquement à toi-même et à ton évolution. 

4) pour te sentir à ta place et être toi parmi tous les autres :

  • apprends à pratiquer la communication non violente pour échanger avec les autres (idéal aussi en cas de conflit) : énonce les faits, exprime tes ressentis, exprime tes besoins clairement et propose des solutions
  • ose parler à un ou une inconnu(e)
  • propose ton aide spontanément
  • n’aies pas peur de demander un service

Te voilà de quoi faire, non ? Alors quels conseils vas-tu appliquer pour développer ta confiance en toi ? Raconte moi tout ! Commente et je te répondrai.

A bientôt

Aurore